Eric Flint et David Weber – 1633

Auteur :

Eric Flint

David Weber

Titre :

1633

2002, 608 pages

Cycle :

Assiti Shards vol. 2

L’histoire en bref :

La petite ville de Grantville s’est retrouvée téléportée dans le temps et l’espace ( cf. 1632) et doit faire face à la situation de guerre qui prévaut dans cette Allemagne du dix-septième siècle. Sous la conduite du leader du syndicat de mineurs local, le charismatique Mike Stearns, les Américains cherchent une alliance qui contribuera à leur sécurité bien plus que leur très temporaire supériorité technologique.
Comprenant par ailleurs qu’il n’y a pas assez d’habitants à Grantville que pour assurer la survie de la ville, les habitants adoptent une politique d’accueil des immigrants germaniques fuyants les déprédations des armées de l’époque.
S’étant allié à l’empereur Gustave Adolphe de Suède, champion des intérêts protestants et ancien allié de Richelieu, les Américains entreprennent de pacifier leurs environs immédiats tandis qu’à Paris le cardinal commence à place ses pions pour détruire son ancien allié et ces nouveaux venus aux idées dangereuses…
Grantville doit donc tout faire pour se doter des armes et des moyens d’assurer sa défense face aux armées combinées d’Angleterre, de France et d’Espagne, avec une dynastie Habsbourg d’Autriche toujours en quête d’un moyen de rétablir son influence sur la région…

L’avis d’Eumène :

Le récit reprend là où s’achevait 1632 et va élargir le cadre de l’histoire pour y inclure de manière plus importante les relations diplomatiques de l’époque, mettant en scène un revirement d’alliances qui laisse présager un conflit long et sanglant. Ce livre est aussi en bonne partie occupé par les négociations entre Stearns et Gustave Adolphe, discussions qui sont l’occasion d’une réflexion sur l’exercice du pouvoir politique et les différentes conceptions du pouvoir.

Ce sont ces différents angles d’attaque qui rendent le livre intéressant et permettent d’oublier le caractère parfois un peu trop caricatural des personnages.

Note finale :

8/10

Ils en parlent aussi : 

Daidin

 

Publicités

3 réflexions sur “Eric Flint et David Weber – 1633

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s