Eric Flint et Virginia DeMarce – The Ram Rebellion

Auteur :

Eric Flint

Virginia DeMarce

Titre :

1634 : The Ram Rebellion

2006 , 720 pages

Cycle :

Assiti Shards vol. 5

L’histoire en bref :

Il était une fois un bélier, bel animal, qui ne rêvait que des belles agnelles du pré voisin. Ses aventures nombreuses, entre tentatives de rencontrer ses belles, enlèvements et autres disputes avec sa propriétaire, font les délices de la presse de Grantville, la ville américaine téléportée en pleine guerre de Trente Ans. Mais derrière le côté plaisant de ces nouvelles se cache la réalité politique devant laquelle se trouve l’administration Stearns : chargés d’assurer la gestion de la Franconie, les Américains sont face à une situation semi-féodale et les seigneurs locaux refusent absolument d’abandonner leur autorité ancestrale.
Alors que les aventures de Brilo le bélier se poursuivent, un vent de rébellion commence à souffler sur le sud de l’Allemagne, le peuple des campagnes se levant pour demander plus de liberté : comment peuvent réagir les administrateurs, favorables aux idéaux des rebelles mais chargés de maintenir l’ordre ?

L’avis d’Eumène :

Si ce récit viens se placer en parallèle  à la trame principale explorée dans 1632, 16331634 : The Baltic War et 1634 : The Galileo Affair, sa forme n’en est pas moins très différente. L’ouvrage est en effet constitué d’une série de vignettes entrecoupées par les aventures de Brilo le bélier, chacune des vignettes présentant un aspect différent de la situation délétère régnant en Franconie. Pas de récit continu donc, mais une grande cohérence de l’ensemble qui n’apparaît réellement que dans les dernières vignettes.

Les sujets abordés sont aussi différents. Si certes la situation politique générale de l’univers de 1632 est présente en arrière plan, les auteurs ont souhaité l’évoquer au travers de situations du quotidien plutôt qu’au travers des yeux des politiciens de l’époque. On va ainsi voir les difficultés d’un paysan américain cherchant à acheter des terres en dehors de la zone téléportée, ou les défis relevés par les éleveurs de Grantville pour conserver autant que possible le capital génétique de leurs animaux issus de 4 siècles de sélection et d’affinage racial.

Un regard différent sur cet univers donc, rafraichissant après les précédents volumes et renouvelant l’intérêt du lecteur.

Note finale :

8/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s