Robert Conroy – 1945

Auteur :

Robert Conroy

Titre :

1945

2007, 432 pages

Cycle :

/

L’histoire en bref :

Tous pensaient que les bombes atomiques d’Hiroshima et de Nagazaki forceraient l’Empire à la table des négociations. C’était sans compter sur un coup d’état au sein du gouvernement japonais et sur l’enlèvement de l’Empereur par les derniers fanatiques nippons.

L’Amérique n’a plus le choix, elle doit procéder au lancement de l’opération Downfall, l’invasion du territoire japonais par les forces alliées. Sous un barrage de Kamikazes aériens, face au fanatisme de soldats dépourvus de tout sauf de leur sens de l’honneur, face à des pièges cachés dans chaque futaie, derrière chaque colline, les GI’s progressent en payant dans le sang chacun de leurs pas. Même le célèbre général Mc Arthur périt dans la melée.

Derrière les lignes de fronts, espions et contre-espionnage se livrent également une lutte sans merci pour accélérer la chute de l’Empire.

De ce combat au finish ne peut ressortir qu’un seul vainqueur, et tous savent que le prix sera immense.

L’avis d’Eumène :

Un roman de Conroy qui ne soit pas trop mauvais, on avait fini par ne plus l’espérer ! Heureusement la persévérance paye souvent et 1945 s’est révélé un ouvrage certes moyen, certes présentant certains des défauts du reste de la production de l’auteur, mais néanmoins acceptable et permettant de passer un moment de détente sans pester à toutes les pages contre l’auteur : n’est-ce pas déjà une bonne chose ?

Note finale :

07/10

N.B. :

Challenge Winter Time Travel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s