Philip K. Dick – The Man in the High Castle

Auteur :

Philip K. Dick

Titre :

The Man in The High Castle

1962, 272 pages

Cycle :

/

L’histoire en bref :

Dans un univers où la barbarie de l’Axe a triomphé des forces démocratiques et où même les USA sont occupés et divisés en plusieurs zones sous contrôle plus ou moins direct des occupants. Alors que l’Allemagne poursuit ses expériences scientifiques dans divers domaines dont les fusées, le Japon évolue pour sa part plus lentement.

C’est dans ce contexte que nous suivons une poignée de personnages dont le destin sera forgé par deux éléments majeurs : un procédé de divination ancestral et un roman. Le premier les aidera à prendre leurs décisions. Le second, véritable ouvrage dans l’ouvrage, leur ouvrira l’esprit et incitera certains d’entre eux à un voyage que l’on pourrait qualifier d’initiatique, à la recherche de l’auteur de « The Grasshopper Lies Heavy », réputé vivre dans une demeure fortifiée.

L’avis d’Eumène :

Ils étaient nombreux, les membres du challenge Winter Time Travel, à avoir lu ce livre cet hiver. Pour ma part je l’avais découvert il y a déjà quelques années et j’ai décidé de profiter de l’occasion pour le relire et clarifier mon opinion à son sujet.

Je n’ai pas lu beaucoup de textes de Ph. K. Dick, celui-ci étant le second en anglais après « Do Android Dream of Electric Sheeps ? », le célèbre roman à la base du film Blade Runner. Je n’avais pas conservé de ma lecture une opinion particulièrement positive du roman en lui-même, sa forme m’ayant semblé assez moyenne, pour ne pas dire médiocre. Cependant un élément du récit m’avait fasciné et semblé être une très belle trouvaille, en l’occurrence l’uchronie dans l’uchronie que constitue « The Grasshopper Lies Heavy », texte qui se payait le luxe de ne pas être une description de notre réalité mais une troisième alternative historique.

La relecture confirme cette impression et la renforce même. Oui Dick était un précurseur, mais son écriture n’était pas forcément toujours exceptionnelle, loin de là. On peut ressentir des lenteurs dans la progression du récit et les personnages semblent parfois manquer cruellement de relief.

Un ouvrage iconique, un récit innovant à son époque, mais certainement pas un excellent roman donc.

Note finale :

07/10

N.B. :

Challenge Winter Time Travel

Quelques opinions trouvées sur le web :

RSFblog Valunivers O Comme Colomb Les lectures de Cachou

Publicités

2 réflexions sur “Philip K. Dick – The Man in the High Castle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s