Robert Silverberg – Les temps parallèles

Auteur :

Robert Silverberg

Titre :

Les temps parallèles

1969, 320 pages

Cycle :

/

L’histoire en bref :

Les guides touristiques n’ont pas une vie facile, c’est un fait trop souvent méconnu. Guider des béotiens selon un parcours presque immuable en écoutant les râleries de la petite vieille de gauche, en empêchant le sale gamin de toucher les œuvres d’art, le tout en essayant de ne pas perdre le type qui veut toujours en voir plus et qui ne suit jamais le groupe…

Enfin ça c’est les guides qui ont la vie facile. Parce que Jud, lui,  doit respecter des règles un peu plus compliquées. Normal, il est guide temporel ! Byzantologue déprimé à la carrière ratée, il s’est recyclé dans les excursions dans le passé, spécialisé dans les visites de la  Byzance médiévale.

Évidemment à côté des inconvénients précités le métier offre quand même quelques bonus : vol et revente d’artéfacts historiques, rencontres (éventuellement très rapprochée…) avec ses ancêtres, découverte de paysages et d’évènements novateurs (quoique la Crucifixion du Nazaréen perde un peu de son charme après plus d’une dizaine de visites…), …

Seulement voilà, un jour tout va déraper et les ennuis volent en escadrille…

L’avis d’Eumène :

A vrai dire j’ai hésité à mettre ce roman parmi les titres soumis au challenge Winter Time Travel car il me semble plus relever du voyage temporel que de la déviation historique. Néanmoins comme plusieurs (enfin 2 que j’ai relevés…) autres membres du challenge ont classé leurs billets sous cette étiquette j’ai décidé de suivre le mouvement.

Le texte se lit vite et de manière relativement agréable sur le plan du style, nous faisant découvrir un héros maladroit, un homme qui a du mal à réussir dans la vie mais qui possède aussi un certain talent pour les bêtises. Guide touristique,  il est confronté quotidiennement à des problèmes comme les paradoxes temporels et le choix de l’ancêtre qu’il va séduire pour satisfaire ses pulsions sexuelles.

Parce que oui, le sexe occupes une place bien trop importante dans ce récit, sans doute un artéfact de l’époque de rédaction post soixante-huitarde. La première partie du récit, découverte du métier de guide temporel et de ses règles, est sympathique et la vraie intrigue, lorsqu’elle arrive, est honnêtement menée, le tout étant parsemé de nombreuses touches d’humour.

Ce qui aurait pu être un honnête délassement ne l’est donc au final pas vraiment, l’omniprésence du sexe rendant le récit gras et au final peu intéressant. Dommage.

Note finale :

06/10

N.B. :

Challenge Winter Time Travel

Quelques opinions trouvées sur le web :

Les lectures de KaliPitiland Traqueur stellaireNaufragés volontaires

Publicités

4 réflexions sur “Robert Silverberg – Les temps parallèles

    1. Merci 🙂 Pour ce qui est de la série de chronique j’en ai encore 4 à faire aujourd’hui, toutes sur des romans Stephen Baxter (série « Time’s tapestry) . Et demain je rédigerais les commentaires des 4 romans de de John Birmingham (et peut-être un cinquième si je fini son « After America » ce soir) : j’adore les opérations chirurgicale et les jours de congé qu’elles donnent (enfin deux opérations en un mois cela commence à bien faire 😦 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s