John Birmingham – Designated Targets

Auteur :

John Birmingham

Titre :

Designated Targets

2005, 384 pages

Cycle :

Axis of Time (vol.2)

L’histoire en bref :

Septembre 1942. Hitler et Staline ont signé une trêve et un retour aux frontières de 1941 afin de se consacrer l’un comme l’autre à une purge interne et à la préparation d’une nouvelle stratégie pour faire face à un monde radicalement changé depuis quatre mois. Bien sur ces purges inspirées par les évènements du futur ne sont pas sans conséquences, comme en atteste la rébellion de l’Afrika Korps lorsque la Gestapo vient arrêter le renard du désert Erwin Rommel.

Aux USA et au Royaume-Uni aussi de profondes mutations ont lieu avec l’arrivée des forces internationales venues du futur. Une industrie doit être mise en place pour tirer profit des avancées technologiques rendues possibles par les données contenues dans les ordinateurs des systèmes du futur, mais il faut en même temps poursuivre le combat, notamment contre les Japonais dont l’invasion de l’Australie s’accompagne d’actes de cruauté sans pareils.

Alors que partout dans le monde se tient une course à l’armement rendue frénétique par la disponibilité de connaissances nouvelles, les déracinés du futur doivent eux trouver leur place dans ce monde où tout leur est étranger, le meilleur symbole étant sans doute le jeune Harry Windsor, petit-fils cadet d’une princesse Elizabeth d’Angleterre qui n’est ici qu’une jeune adolescente effrayée par le Blitz.

L’avis d’Eumène :

Suite de la série inaugurée avec Weapons of Choice, les mêmes recettes y étant appliquées avec le même succès. On est heureux de constater qu’au delà de l’aspect strictement militaire l’auteur s’est fortement intéressé à l’aspect social de l’évolution de ce monde transformé, en particulier aux USA.

La création d’une zone spéciale en Californie où les règles et lois du 21ème siècle sont d’application est un excellent moyen de montrer le fossé qui existe entre ces deux cultures, celle des années 40 et celle de notre proche futur. La manière dont sont représentées les difficiles relations entre la commandante du HMS Trident Karen Halabi, femme d’origine britano-pakistanaise, et l’establishment londonien est aussi une excellente manière de montrer ce monde de différences.

Bref une série qui se bonifie et dont on poursuit avec plaisir la lecture !

Note finale :

08/10

N.B. :

Challenge Winter Time Travel

Quelques opinions trouvées sur le web :

/

Publicités

3 réflexions sur “John Birmingham – Designated Targets

  1. Les peuples allemands et japonais, en connaissant leurs futurs, montrant que même si la guerre est perdue, ces nations vont devenir des géants économiques et la population est relativement prospèrent ne protestent pas contre la continuation des hostilités ? La propagande Allié se ferait fort de montrer que leurs guerres d’agression ont étaient inutiles pour assurer le bonheur de leur nation.

  2. Non, ils poursuivent le combat sur le principe du « nous connaissons nos erreurs, nous pouvons donc les éviter et triompher ». Par ailleurs les peuples des régimes totalitaires sont relativement peu informés des derniers développements de la situation, c’est un secret qui, chez eux, reste bien gardé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s