Tom Knox – Bible of the Dead

Auteur :

Tom Knox

Titre :

Bible of the Dead

2011, 419 pages

Cycle :

/

L’histoire en bref :

Au coeur de la Lozère, dans une grotte isolée de la cham des Bondons, une jeune archéologue canadienne découvre une série de squelettes néolithiques trépanés mais sa découverte n’entraine que son renvoi du site.
Au Laos, un photo-reporter accompagne une enquetrice de l’ONU sur les traces du génocide perpétré par les Khmers Rouges et part explorer la mystérieuse plaine des jarres, lieu de sordides expérimentations.
Deux vies que rien n’uni si ce n’est une série de cranes perforés… Pourtant chacun va dérouler de son côté le fil de l’histoire, de l’époque des hommes des cavernes aux périodes les plus récentes.
Mais parfois le passé n’est pas aussi mort et enterré que l’on ne le pense et très vite un danger très actuel va peser sur ces déterreurs de vérité…

L’avis d’Eumène :

Ouvrir un roman de Tom Knox n’est pas sans danger pour le lecteur. Il est en effet le seul auteur à avoir réussi à me rendre physiquement mal à l’aise à la lecture de ses descriptions morbides. Ses intrigues, toujours complexes, melent l’histoire et le présent et des fils séparés qui finissent par s’unir pour faire apparaître au final une tapisserie riche mais sombre.
Bible of the dead ne fait pas exception à cette tendance, mais les formes de torture décrites dans cet opus ne sont heureusement pas aussi graphiques que celles trouvées dans The Genesis Secret et The Marks of Cain. De manière générale ce roman est plus lent que ces prédécesseurs et m’a plus fait penser à un Jean-Christophe Grangé et à sa Ligne Noire, ne serait-ce qu’en raison du cadre asiatique d’une partie de l’intrigue.
Parlons justement de cette intrigue. Partant de découvertes archéologiques non connectées entre-elles, l’auteur a brodé un récit qui a pour thèmes centraux la culpabilité et la religion, indépendamment de l’identité des religions. De fait le titre du roman peut conduire en erreur car le lecteur non avertit pourrait penser découvrir une nouvelle histoire basée sur la tradition judéo-chrétienne, or il n’en est rien.
Au final un ensemble cohérant, même si parfois déroutant, et une atmosphère lourde et malsaine assez réussie mais qui est plus le fruit d’une construction lente que de passages particuliers comme cela avait pu être le cas dans d’autres romans.
Une bonne lecture donc, au dessus du lot de ce que l’on trouve habituellement dans ce genre de romans.

Note finale :

8/10

Publicités

Une réflexion sur “Tom Knox – Bible of the Dead

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s