James McGee – Rebellion

Auteur :

James McGee

Titre :

Rebellion

2011, 522  pages

Cycle :

Matthew Hawkwood (vol. 4)

L’histoire en bref :

Lorsque l’inspecteur Hawkwood est appelé par son supérieur il ne sait pas encore qu’il va bientôt quitter les bas-fonds de Londres pour mener une vie de conspirateurs dans les allées les plus sombres de Paris. Alors que Napoléon est partit en Russie chercher gloire et paix, l’agent spécial de Bow Street va lui parcourir les ruelles crasseuses de la capitale de l’Empire afin de trouver les moyens de renverser le petit Corse…

L’avis d’Eumène :

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé la plume de James Mc Gee et son personnage central, Matthew Hawkwood, ancien officier indiscipliné devenu agent spécial de police et terreur de la pègre londonienne.

L’auteur le sort ici de son cadre habituel pour lui faire jouer un nouveau rôle qui le verra affronter certains des noms les plus célèbres de l’Empire au cœur d’une ville décrite dans toute sa crasse et sa misère, une évocation particulièrement savoureuse à l’heure où je me trouvais justement dans celle que l’on appelle aujourd’hui la Ville Lumière.

Comparativement au récemment lu Gentlemen Soldier de Goldsworthy on notera que l’auteur se focalise plus sur l’action et sur les descriptions de lieux que sur les personnages ou les coutumes sociales, éléments qu’il avait plus abordé dans ses précédents romans.

Au final un agréable divertissement qui aura plaisamment accompagné mon trop bref séjour parisien.

Note finale :

7/10

Challenge

Challenge Histoire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s