Jean Rabe et all. – Steampunk’d

Auteur :

Jean Rabe et all.

Titre :

Steampunk’d

Cycle :

/

L’histoire en bref :

Un recueil de 14 nouvelles  :

Chance Corrigan and the Tick-tock King of the Nile (M. A. Stackpole)

Un aventurier se voit proposer un job par un de ses vieux adversaires, avec la promesse que cela lui permettra de se venger de son pire ennemi… Mais la construction de ce barrage à Aswan ne cache-t-elle pas d’autres sombres motifs ?

Une aventure riche en rebondissements dans un univers où les machines ont plus d’un usage possible…

Foggy Goggles (D. J. Bingle)

Un journaliste part interviewer un savant ayant inventé un système de conditionnement d’air aux effets secondaires… secondaires pour l’inventeur mais peut-être pas si innocents pour la planète…

Une courte nouvelle avec une conclusion pleine d’humour…

The Battle of Cumberland Gap (W. C. Dietz)

Les Français envahissent les territoires britanniques d’Amerique du nord à l’aide de leurs cuirassés terrestres : seule une petite unité d’artilleurs et quelques miliciens se dressent entre l’ennemi et les réserves de charbon du continent… Une bataille perdue d’avance ?

Honnête récit de bataille, rien d’exceptionnel mais pas mauvais non plus.

Portrait of a Lady in a Monocle (J.L. Nye)

Une jeune femme est bien décidée à montrer à ces messieurs que le vrai cerveau derrière la dernière invention de son ancien fiancé n’appartient pas au sexe masculin… Mais elle aura besoin de toute son ingéniosité pour y parvenir !

L’ère steampunk est aussi celle des débuts du féminisme et de la lutte pour l’égalité des sexes et cette nouvelle s’en fait l’écho avec humour.

Foretold (B. P. Beaulieu)

Dans les steppes glacées du nord la récolte de minerais météoritique est une occupation risquée rendue cependant plus sure par les prévisions d’un groupe d’oracles. Mais ces derniers pourraient-ils connaître des pannes ?

Une nouvelle qui m’a un peu fait penser aux romans de Pullman, plus par le cadre arctique que par une réelle proximité. Ce  n’est cependant pas le meilleur récit de l’ouvrage.

The Echoer (D. Leggett)

Construire un engin révolutionnaire est toujours une tâche difficile. Encore plus lorsque l’on se brouille avec sa meilleure ingénieure et petite amie…

Une fresque naïve sans grand intérêt.

Of a Feather (S. D. Sullivan)

L’Amazonie a toujours recelé maintes espèces merveilleuses qui ont toujours suscité de grandes convoitises. Lorsqu’une équipe de chercheurs découvre une espèce préhistorique particulièrement dangereuse elle ne pensais pas devoir également affronter les hommes singes de la science soviétique…

Amateurs du professeur Challenger découvrez ici son digne successeur dans une aventure baroque non dénuée de charme.

Scourge of the Spoils (M. P. Mayo)

Lorsqu’une jeune fille se promène seule dans le Far-West elle ne peut que rencontrer des problèmes…

Une ré-écriture du mythe de Persée à la sauce Western Steampunk… On appréciera ou non, mais l’on reconnaîtra qu’il y a eu un bel effort.

Edison Kinetic Light and Steam Power (C.A. Verstraete)

Edison, le génial inventeur, est contraint de cacher ses recherches dans cet univers anti-scientifique. Cela ne va cependant pas l’empêcher de suivre les plans de son ami H.G. W. …

Quand Edison rencontre Wells dans un univers dystopique… Court mais bien écrit, sans doute ma préférée du recueil.

The Nubian Queen (P. Genesse)

Elle ne sera pas un simple pion sur l’échiquier diplomatique et fera tout pour le bien être de son peuple. Elle c’est la reine de Nubie !

Haute politique dans un univers néo-ptolémaïque steampunk, un univers qui gagnerait à être développé.

Opals from Sidney (M. L. Eklund)

Le pouvoir des opales permet de donner vie aux automates. Lorsqu’un inventeur reçoit en sa demeure la plus puissante de ces pierres, il découvrira avec stupéfaction l’ampleur de ses pouvoirs…

Une nouvelle rythmée et efficace.

The Whisperer (M. Tassin)

Et si vous pouviez insuffler vie aux objets, littéralement ?

Une nouvelle sans doute plus fantastique que steampunk, mais non dénuée de charme.

Imperial Changeling (S. et P. Williams)

On dit que la noblesse a du sang bleu. C’est peut-être beaucoup plus vrai que vous le pensiez…

Cette fois-ci ce sont des fées qui viennent pimenter l’histoire… Mais l’ensemble n’est vraiment pas féerique.

The Transmogrification Ray (R. E. Vardeman)

L’alchimie est une science dangereuse, surtout lorsqu’elle se marie à la physique atomique…

Une belle nouvelle pour clôturer le recueil, même si ce n’est sans doute pas la meilleure de l’ensemble.

L’avis d’Eumène :

Un recueil globalement bien équilibré, pas de pièce exceptionnelle mais un panorama de différentes sous-catégories du Steampunk.

Note finale :

7/10

Ils en parlent aussi :

/

N.B.

Challenge Steampunk

Publicités

Une réflexion sur “Jean Rabe et all. – Steampunk’d

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s