John Le Carre – Our kind of traitor

Auteur :

John Le Carré

Titre :

Our kind of traitor

2011, 306 pages

Cycle :

/

L’histoire en bref :

Une décision soudaine de partir en voyage aux Caraïbes était censé marquer un tournant dans la carrière de Perry Makepiece, assistant à Oxford souhaitant changer d’orientation pour être plus actif dans le champ social. Il n’imaginais pas que ce séjour avec sa compagne Gail allait être le début d’une relation avec un truand russe et les services secrets britanniques…

Car Dima, blanchisseur des fonds de toutes les mafias issues de l’ex-URSS, a décidé de parler aux britanniques. Désespéré, il n’a trouvé que ces deux touristes pour prendre contact avec les agents de la glorieuse Albion.

Commence alors un dangereux jeu de dissimulations et de complots dans lequel Perry et Gail, victimes des circonstances, deviennent bientôt des acteurs volontaires…

L’avis d’Eumène :

Je n’avais plus lu de roman de John le Carré depuis plus d’une décennie, époque à laquelle j’avais découvert ce maître des romans d’espionnage de la guerre froide. C’était donc avec une certaine curiosité que j’avais décidé d’acheter ce récent volume, afin notamment de voir si le maître de 80 ans avait su maintenir la qualité de sa plume au fil des ans et alors que l’univers soviétique avait intégralement disparu.

Sur ce point j’ai été rassuré : l’URSS a beau avoir disparu, Le Carré a encore de l’imagination et sait maintenir le suspens tout au long d’un roman avec une conclusion qui, de par ses non-dits, ne peut que laisser le lecteur frustré. Car si l’intrigue générale est assez classique, la fin est elle plus inhabituelle et plus en ligne avec le pessimisme attribué à l’auteur depuis quelques années, mais elle laisse aussi une série de questions en suspens.

De manière générale ce livre me laisse un avis mitigé. Son développement est assez lent, et je n’ai pas réellement accroché aux personnages présentés. Pourtant l’écriture est complexe, riche, dévoile les choses petit à petit, et laisse au final beaucoup de place à la description de ces personnages justement… A plusieurs reprises j’ai reposé le livre après quelques pages, puis l’ai repris quelques minutes plus tard avant d’une fois encore l’abandonner. En conséquence je ne le recommanderai pas forcément, sans toutefois le qualifier de mauvais.

Note finale :

7/10

Ils en parlent aussi : 

En lisant en voyageant

Rhinoceros

Amanda Meyre

Le blog de Yv

Sur ma table de nuit

Attrape Livres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s