Atlantide, la cité imaginaire : Chapitre V : L’Atlantologie (7/11)

Ce texte est la septième partie d’une série consacrée à la place de l’Atlantide dans l’imaginaire collectif. La publication se fait sur base hebdomadaire, cliquez sur les liens ci-contre pour lire les autres chapitres de l’étude : 123456891011

Chapitre V : L’Atlantologie

Nous avons déjà mentionné la question de l’atlantologie, cette pseudoscience dédiée à la recherche de l’Atlantide dans le monde réel. Tout vient de l’apparence de crédibilité que Platon donne à son mythe : qualité des sources, insistance littéraire sur le fait qu’il s’agit de la « vérité » et non d’un « mythe », mention dans un contexte sérieux (la première mention de la ville se fait dans un passage ou Critias parle du déclenchement des catastrophes par des facteurs astronomiques), etc…

Comme mentionné dans le premier chapitre, nombreux sont ceux à s’être prononcé depuis la plus haute antiquité sur la véracité des évènements racontés : Aristote parlait de mensonge, Strabon de réalité, les philosophes et les antiquaires de la Renaissance et des temps modernes sont partagés, les savants des derniers siècles le sont tout autant. Certains rédigent des ouvrages présentant l’Atlantide telle qu’elle leur est apparue en songes, d’autres cherchent à l’aide des nouvelles sciences du XIXème des indices sur son emplacement.

En 1926 Claudius Roux et Jean Gattefossé publient une « Bibliographie de l’Atlantide et des questions connexes » qui recense déjà près de 1700 titres tandis que Pierre de Jarnac évalue en 1989 à 5000 publications la masse d’ouvrages consacrés à la ville engloutie. Et en 2004 une recherche internet menée par Foucrier trouvait près de 90 000 pages…

Ces recherches mettent en œuvre une foule de techniques différentes allant de la géologie au spiritisme en passant par les fouilles archéologiques et l’oniromancie. Il est fréquent de voir ces auteurs considérer que l’Atlantide a été la mère formatrice des peuples, celle qui leur à tout apprit. Les civilisations précolombiennes sont souvent présentées comme constituées des survivants de la catastrophe. Parmi les arguments avancés on parle de similitudes entre les hiéroglyphes égyptiens et ceux des Mayas ou encore de l’importance des pyramides dans ces deux cultures.

En outre la fin du XIXème voit un regain d’intérêt pour l’étude des mythes et légendes, avec la compilation de nombreux florilèges et d’encyclopédies qui nous ont ainsi conservé maintes légendes orales aujourd’hui disparues. C’est par exemple de cette époque aussi que datent nombre d’études sur Ys, avec une stabilisation des éléments du récit qui ne se fera qu’en 1926 sous la plume de  Charles Guyot.

Les thèses anthropologiques du diffusionnisme (pour lesquelles les idées sont inventées une seule fois avant de se diffuser de manière concentrique autour du point d’invention, se transmettant ainsi de cultures en cultures) sont encore à l’honneur à l’époque et l’on considère que la plupart des civilisations n’ont pas inventé de nouvelles choses mais se sont contentées de les adopter après les avoir vu à l’œuvre chez leurs voisins.

Le mystère des cultures méso-américaines fut important pour le développement de l’atlantologie durant cette période : les textes précolombiens n’étaient pas encore traduits malgré les prétentions de certains et beaucoup d’hypothèses furent échafaudées sur des idées comme celle selon laquelle le Maya était issus du grec ancien…

A côté de ces « recherches » quelque peu fantaisistes, des scientifiquent se fondèrent sur des arguments plus sérieux et je ne vais évoquer ici que quelques exemples fondés sur l’archéologie.

Il existe une série d’hypothèses qui essayent d’expliquer l’existence du mythe de l’Atlantide ( et du Déluge biblique ) par la mise en rapport avec des découvertes archéologiques incontestables qui ne seraient pas le site de l’Atlantide, imaginaire, mais le lieu de naissance de la tradition orale qui aurait conduit à la rédaction du mythe.

L’un de ces lieux est l’île de Thera/Santorin. Détruite en grande partie par une éruption volcanique au XVIIème siècle avant notre ère elle a livré les vestiges d’une véritable Pompéi de l’âge du bronze. Culture brillante liée aux Minoens (Crétois antiques) qui souffrirent énormément des conséquences de l’éruption du volcan (notamment en raison de nuages de cendres et de tsunamis) elle est l’un des sites ayant pu donner naissance au mythe de l’Atlantide comme le propose notamment Rodney Castleden dans son ouvrage de 1994 « Atlantis Destroyed » et comme l’avaient fait avant lui des auteurs comme le Commandant Cousteau.

Une autre thèse est celle de la côte sud de la mer Noire. En effet il est prouvé depuis les recherches de W. Ryan et W. Pitman du Lamont Doherty Earth Observatory de New York en 1999 et de G. Lericolais de l’IFREMER qu’une montée des eaux de la Méditerranée s’est produite il y a près de 7500 ans, entraînant la submersion d’une vaste région habitée du nord de la Turquie actuelle, ce qui a sans doute pu donner naissance au mythe du déluge ( c’est notamment la région du mont Ararat, mont sur lequel s’échoue l’arche de Noé selon l’Ancien Testament ).

J. Collina-Girard, géologue de l’Université de Provence, a une autre thèse fondée sur des relevés sonars menés à l’entrée du détroit de Gibraltar qui permettent de penser qu’une série d’îles sortait de l’eau à cet endroit jusqu’à de profonds bouleversements géologiques vers 9000 av. J.C. Cependant plusieurs auteurs ont relevé que l’emplacement des colonnes d’Hercule semblait avoir varié selon les époques et qu’il n’était absolument pas possible de certifier que Platon pensait bien au détroit de Gibraltar lorsqu’il mentionna les colonnes dans ses ouvrages.

Finalement on peut se poser la question de savoir s’il n’y aurait pas non une mais bien plusieurs Atlantide au fond des océans, le principal mérite de la cité pour les scientifiques étant alors de les pousser à les rechercher, conduits par une chimère utile.

Publicités

4 réflexions sur “Atlantide, la cité imaginaire : Chapitre V : L’Atlantologie (7/11)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s