Atlantide, la cité imaginaire : Chapitre VII : L’Atlantide de la seconde moitié du vingtième siècle (9/11)

Ce texte est la neuvième partie d’une série consacrée à la place de l’Atlantide dans l’imaginaire collectif. La publication se fait sur base hebdomadaire, cliquez sur les liens ci-contre pour lire les autres chapitres de l’étude : 123456781011

Chapitre VII : L’Atlantide de la seconde moitié du vingtième siècle

Il n’existe pas encore d’étude portant sur la réception du mythe de l’Atlantide depuis la fin de la seconde guerre mondiale qui soit comparable à l’ouvrage de Foucrier (qui ne se penchait déjà que sur le seul aspect littéraire, sans étudier la production cinématographique ou picturale inspirée par le mythe).
On note cependant par de rapides recherches sur internet que plusieurs dizaines de films et une vingtaine de jeux vidéo ont été inspirés par le mythe, reprenant de manière plus ou moins lâche le texte de Platon ou s’inspirant de romans d’aventure, à moins qu’il ne s’agisse de scénarios originaux visant à donner de nouvelles aventures à des héros célèbres comme Lara Croft, Mac Guyver ou Indiana Jones.

Cependant on constate en général que l’on reste dans la continuité des grands courants définis durant la première moitié du vingtième siècle sans qu’il ne semble y avoir de grandes innovations. Pourtant le lecteur attentif peut trouver des éléments intéressants.

Parmi les œuvres célèbres de cette période, on peut mentionner « L’Enigme de l’Atlantide » (1957), septième volume de la célèbre série de bande dessinée « Blake et Mortimer » de Edgar P. Jacobs, un récit très proche des romans du premier quart du siècle. Toujours dans le domaine de la BD, le Scrameustache et Corto Maltese rencontreront également l’Atlantide de façon plus ou moins directe, même Donald et Picsou la croiseront sur leur chemin. N’oublions pas non plus Astérix et Obélix qui cherchent à rendre à ce dernier son corps d’adulte…

Côtés romans, Henry Vernes entrainera son héros Bob Morane en Atlantide, mais il faut surtout noter ici deux évolutions nouvelles. La première fut l’intégration  de l’Atlantide avec le mythe arthurien par Stephen Lawhead dans un cycle de Pendragon en cinq volumes publiés à partir de 1987 et dans lesquels on voit la Dame du Lac devenir une Atlante.

Ce concept similaire à celui que Marion Zimmer Bradley utilise à la même époque dans son propre cycle arthurien, Le cycle d’Avalon : un volume publié en 1987 s’intitule en effet « La chute d’Atlantis », l’auteur ayant fait de ses personnages arthuriens des réincarnations d’Atlantes ayant emmené de leur passé haines et amours.

L’Atlantide était depuis longtemps intégrée à la Fantasy, cette forme de littérature qui n’avait alors pas encore acquis le renom et la légitimité qui est la sienne aujourd’hui. Conan le Barbare, héros des romans qu’Howard et ses continuateurs publièrent à partir des années 30, vivait dans un univers né de la chute de la Cité. On a déjà mentionné au chapitre précédent le fait que Tolkien va également évoquer l’Atlantide dans son Silmarillon, publié dans les années 70. Le lien entre Atlantide et Fantasy va continuer à se renforcer durant le dernier quart du vingtième siècle.

Cette évolution vers la fantasy sera sans doute la principale caractéristique à retenir pour cette période au final relativement peu féconde en comparaison avec l’ère précédente ou avec le début du vingt-et-unième siècle, lequel verra de nombreuses publications et surtout verra le mythe s’associer avec la science-fiction d’une manière encore jamais vue dans le cadre de la série télévisée Stargate Atlantis.

En parlant d’images animées, notons que cette période verra aussi la sortie de nombreux films évoquant la cité engloutie (y compris certains Godzilla-like japonais qui font de l’Atlantide le berceau de leurs monstres !), de même que des dessins animés (l’Atlantide apparaîtra même dans les « Tortues Ninja », célèbre série des années quatre-vingt) et des séries télévisées à l’instar de Flipper le dauphin ou, plus logiquement (quoique…) dans la série Hercule, dont fut dérivée la série Xena la guerrière…

Mais j’avoue avoir à titre personnel un faible pour l’apparition du mythe dans la série de dessins animés « Les mystérieuses cités d’or », dans laquelle on apprend que la cité entra en conflit avec une autre super-civilisation disparue, celle de Mu, une disparition due à la destruction mutuelle des deux cultures engendrée par des armes de destruction massive utilisées dans le cadre d’une guerre née d’un malentendu… Cette version, quoique éloignée de celle de Platon, conserve tout de même certaines des caractéristiques du mythe que nous avons déjà rencontré dans notre étude : hubrys, savoir avancé, destruction infligée par son propre comportement…

Notons un dernier aspect de la présence du mythe de l’Atlantide à cette époque : son apparition dans le domaine musical. En effet l’Atlantide va devenir un sujet de chanson, principalement dans les registres du rock ou du hard rock et de ses dérivations ultérieures. On songera bien sûr au titre « Lament for Atlantis » de Mike Oldfield, un des grands expérimentateurs du rock et des instruments électroniques des années 70 et 80, ou encore au groupe Therion qui publia en 1999 l’album « Crowning of Atlantis », reprenant le thème de la cité engloutie en 2004 avec une chanson baptisée  « Lemuria ». Cette présence musicale de l’Atlantide va persister jusqu’à nos jours, inspirant de nombreux groupes de Metal Symphonique ou néo-classique comme le groupe italien Ataraxia (album « Lost Atlantis », 1999)

Publicités

3 réflexions sur “Atlantide, la cité imaginaire : Chapitre VII : L’Atlantide de la seconde moitié du vingtième siècle (9/11)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s