Pieter Aspe – Le carré de la vengeance

Auteur :

Pieter Aspe

Titre :
Le carré de la vengeance

2008, 377 pages

Cycle :
Commissaire Van In (Vol. 1)

L’histoire en bref :
Flic désabusé et désemparé devant les femmes, Van In est aussi le pompier qui vient à la rescousse du beau-fils du commissaire en chef lorsque ce dernier échoue dans ses enquêtes. Avec l’aide de son ami le brigadier Versavel, il s’occupes des cas les plus difficiles mais ceux-ci sont rares dans une ville endormie comme Bruges. Mais lorsque des cambrioleurs pénètrent dans la bijouterie Degroof pour y dissoudre les bijoux dans un bain d’acide, Van In comprend qu’il va avoir une enquête à la hauteur de son talent…

L’avis d’Eumène :
Bon, je sais, j’aurais pu lire ce polar, sorte de Simenon flamand du milieu des années 90, dans la langue de Vondel. Mais je parle assez flamand au bureau sans en plus en lire dans le tram ou à la maison, raison pour laquelle je n’ai pas hésité quand j’ai trouvé une promotion 3 + 1 gratuit à la FNAC : découvrir la culture du voisin d’en face sans trop me fatiguer, cela me plaisait !

Et elle est belle cette culture faite de politiciens pourris, de pédophiles, d’ivrognes et de cul. Car c’est là la Flandre que nous dépeint Aspe, cette Flandre où l’on vit heureux dans la misère tant que l’on peut afficher une grosse Mercedes devant le garage de la villa à moitié en ruine, cette Flandre où l’on tait les scandales jusqu’au moment où ils finissent par éclater au grand jour et où l’on prend des airs de vierge effarouchée.

Les notables de Aspe sont surtout remarquables par leur corruption, leur petitesse d’esprit ou leur perversité, et son héros alcoolique et criblé de dette n’est pas beaucoup plus reluisant, la seule touche de fraîcheur venant en la personne de la jeune substitut du procureur, laquelle est par ailleurs une arriviste de première qui n’hésitera pas à s’inféoder à certains politiques pour atteindre ses objectifs de carrière…

Bref un polar noir, qui se concentre sur les personnes plus que sur les décors (alors qu’il y aurait tant à faire dans la belle Bruges…), et qui nous conduit dans un dédale criminel sans vraiment nous donner les moyens de résoudre l’enquête, plus une visite guidée qu’une intrigue pour les lecteurs, mais pas un mauvais bouquin. Alors poursuivons !

Note finale :

08/10

Ils en parlent aussi :

Lecture/Ecriture

Chaplum

Mon bonheur est dans la ville

Voyelle et consonne

Challenge : 

Challenge Littérature Belge

Publicités

Une réflexion sur “Pieter Aspe – Le carré de la vengeance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s