Sophocle – Ajax

Auteur :

Sophocle

Titre :

Ajax

2002, 125 pages (ed. Belles Lettres)

Cycle :

Guerre de Troie

L’histoire en bref :

Ajax est un grand guerrier, le meilleur des Achéens se battant sous les murs de Troie depuis la mort d’Achille. Mais il est en colère et, prit de folie, il a massacré et massacré encore, un voile de folie devant ses yeux, croyant plonger son glaive dans les entrailles des chefs venus de toute la Grèce. Mais Athena veillait, et à son réveil il va découvrir que ses victimes ne furent que du bétail, mais que sa honte est désormais incommensurable.

Doit-il vivre ? Mourir ? Et comment perdre la vie ? Peut-il laisser sa concubine sans protection, son fils sans gardien ? Et mort, pourra-t-il être enterré ?

L’avis d’Eumène :

Le terme de tragédie prend tout son sens lorsque l’on découvre le destin du héros Ajax. Tragédie pour lui, tragédie pour les siens, une fin voulue par le Destin, tissée par les Moires et auquel même les Dieux n’auraient pu rien changer. Articulée en trois parties, la pièce va d’abord planter le cadre, donner à voir le crime. Elle donnera ensuite à voir la réaction du meurtrier aveuglé mais retrouvant la raison, et celle de ses proches. Enfin viendra le moment où il faudra convaincre Agamemnon de laisser s’accomplir les rites funéraires pour un homme qui, s’il n’avait pas été frappé de folie, l’aurait assassiné.

La pièce est puissante, elle prend aux tripes. Sa construction, avec un Ulysse d’abord ennemi puis devenant défenseur du défunt, avec cette douleur, ici renforcée par la crainte de l’esclavage, des proches, avec enfin ce sentiment lourd et pesant qui vous prend dès les premières pages, car tout le monde qu’Ajax s’est suicidé, cette construction donc vient pas à pas, lentement, avec cette même inéluctabilité que le Destin que je mentionnais il y a un instant.

Bref une très grande pièce, qui présente aussi l’avantage d’être l’une des plus accessibles des grandes tragédies grecques car elle ne fait au final que peu de références au reste de la culture grecque, étant un véritable huis-clos qui se concentre auteur d’Ajax, de sa compagne, d’Agamemnon, de Teucros (le frère du défunt) et d’Ulysse. Une lecture recommandée à tous !

Note finale :

9/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s