Nouveaux achats et mises à jour

Bonjour à tous,

Tout d’abord un info service : les liens vers les articles récents ont été mis en place dans les pages des deux bibliothèques et sur celle de ma PAL, tandis que j’ai également mis à jour les listes d’achats et de souhaits…

En effet je n’ai pas laissé la mastercard au repos ces derniers jours, entre passages en librairie et commande Amazon… Huit livres rejoignent donc ma bibliothèque, deux en français et six en anglais, pour un ensemble essentiellement fantastique et historique, avec deux excursions dans le domaine du steampunk et du Techno Thriller…

– Steven Erickson : The Devil delivered and other tales

– H.P. Lovecraft : The Eldritch Tales

– Hervé Picart : La lampe de Providence

– Richard Blake : The Ghosts of Athens

– Martial Caroff : Les profanateurs

– Harry Sidebottom : Wolves of the North

– Ann & Jeff Vandermeer : Steampunk

– Steven Pressfield : The Profession

Bref quelques heures de lecture en perspective (même si à vrai dire j’ai déjà achevé le livre d’Erickson et entamé l’anthologie steampunk), et de futurs compte rendus à découvrir sur ces pages, une fois que j’aurais fini de rédiger les six qui attendent encore sur la pile de gauche de mon bureau !

Publicités

2 réflexions sur “Nouveaux achats et mises à jour

  1. Disons que l’Erickson est un chouette recueil de nouvelles à tendance apocalyptiques qui changent de son cycle Malazan. Le Lovecraft est une belle édition reprenant pas mal de ses nouvelles. Le Picart, c’est surtout parce que j’ai apprécié plusieurs des volumes précédents de la série l’Arcamonde, je n’aime pas laisser des séries inachevées… Le Blake, ma foi c’est une valeur sure dans les romans historiques, tout comme le Sidebottom (même si un de mes lecteurs, Olivier, m’indique qu’il pourrait ne pas répondre aux attentes). Le recueil steampunk est une publication qui se concentre sur le steampunk de 1ère génération, par opposition à des récits plus récents comme ceux repris dans le recueil Steampunk’d. Enfin, pour ce qui est du Pressfield, je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Ses romans dans le monde antique ne sont pas mauvais, même si je doute parfois de ses choix idéologiques. Et le voir venir ici en techno-thriller d’anticipation fait que je pense y retrouver, exprimés de manière plus claire, ses opinions néo-conservatrices. Mais on verra !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s