Jacqueline de Romilly – Alcibiade ou les dangers de l’ambition

Auteur :

Jacqueline de Romilly

Titre :

Alcibiade ou les dangers de l’ambition

1995, 285 pages

Cycle :

/

L’histoire en bref :

Biographie historique sérieuse d’un personnage haut en couleur de l’Athènes du cinquième siècle, nous suivons les pas d’un golden boy à qui la vie à tout donné sauf la maîtrise de soi. Un golden boy éduqué par Périclès et par Socrate que l’ambition va dévorer, ce qui lui fera vivre des aventures qu’aucun romancier n’aurait osé imaginé : fils d’Athènes, il l’abandonne suite à un scandale alors même qu’il conduisait la plus grande armée jamais rassemblée par la cité. Passant à l’ennemi spartiate, il donne aux rivaux de sa patrie des informations sur tous leurs secrets et des conseils sur comment les vaincre. Après avoir séduit la reine des Lacédémoniens, il part en Perse où il séduit par son intelligence et sa beauté les représentants du Roi des Rois, devenant en pratique l’homme qui décide de la politique achéménide envers la Grèce, une politique qu’il va ré-orienter en faveur d’Athènes, avant de regagner l’armée athénienne et de lui offrir victoires après victoires jusqu’à ce que l’échec d’un subordonné le contraigne à une nouvelle fuite vers un petit royaume personnel qu’il s’est créé en Thrace, un royaume d’où il observera la défaite finale d’Athènes en 404 avant de devoir fuir une nouvelle fois, et d’être finalement assassiné sur la route menant à Persépolis.

A lui seul, il tint entre ses mains le destin de toutes les nations de Grèce et de la Méditerranée orientale, à lui seul il tint entre ses mains le destin de la Sicile, de l’Italie et de Carthage, à lui seul il tint le destin de tous les hommes de son époque à l’exception d’un : lui-même.

L’avis d’Eumène :

Il est rare que je parle ici des livres de « l’autre bibliothèque ». Pourtant celui-ci mérite que je fasse exception. Tout d’abord, et quoiqu’il ait été rédigé avec tout le sérieux et la rigueur d’une des plus grandes hellénistes française, il est écrit d’une manière simple, agréable, vivante, loin des traités scientifiques parfois bien arides… En outre il présente une vie exceptionnelle, un destin comme l’histoire n’en livre que peu, et son auteur n’hésite pas à le présenter dans toute son ambiguïté morale. La brillance même de l’homme est toujours mise en balance avec son insatiable ambition et nous fournit en cela une leçon pour les temps moderne.

La réflexion sur la démocratie, et plus particulièrement la démocratie en crise, est aussi intéressante. Si J. de Romilly met effectivement l’histoire antique en parallèle avec l’histoire de son temps, elle formule des réflexions encore valables aujourd’hui, près de vingt ans plus tard. J’oserais même dire qu’elle est même plus pertinente aujourd’hui qu’hier et que le lecteur qui se plongerait dans ce livre y gagnerait un moment de délassement utile et un bon moment générateur de réflexions qui l’aideront aussi à réfléchir à sa vie et à la société dans laquelle il vit.

Note finale :

9/10

Publicités

2 réflexions sur “Jacqueline de Romilly – Alcibiade ou les dangers de l’ambition

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s