Roger Zelazny – La main d’Oberon

La main d'OberonAuteur :

Roger Zelazny

Titre :
Les neufs princes d’Ambre

2012, 267 pages

Cycle :
Le cycle des princes d’Ambre (vol. 4)

L’histoire en bref :
La Licorne a envoyé Corwin, le nouveau souverain d’Ambre, dans un autre univers. Un univers qu’il n’a jamais parcouru et qui contient une nouvelle marelle, ces labyrinthes dont les membres de la famille de Corwin tirent leur pouvoir. Mais celle-ci semble plus brillante, plus réelle que toutes celles qu’il a vu jusqu’à présent : serait-elle la marelle originelle ? Serait-elle la mère de toutes les autres, celle dont dériverait Ambre même, cette cité que tous croyait au centre des univers ? Accompagné de Ganelon, Corwin va devoir marcher les mondes pour résoudre ce mystère mais aussi pour rechercher Martin, le fils de son frère Random, dont le sang semble jouer un rôle important dans cette histoire… Pendant ce temps, la route sombre continue de s’étendre et de déverser des créatures du chaos sur les mondes qu’elle traverse. Corwin n’a pas de temps à perdre s’il veut sauver Ambre !

L’avis d’Eumène
On reprend les mêmes et l’on continue de les faire plonger dans un univers toujours plus complexe où la famille continue de révéler ses secrets mais où le monde entier dévoile ses mystères, avec une certaine accélération du rythme du récit que l’on sent se précipiter vers un cinquième tome devant exploser en un bouquet final à cette partie du cycle de Zelzany.

Cette accélération fait sans doute de ce volume l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur, de la série : il va à l’essentiel, et sais malgré tout nous restituer la magie des terres d’Ambre que l’auteur à posé dans les précédents titres mais qu’il présente à nouveau ici d’une manière plus limpide, plus claire, plus nette et plus précise.

On n’a donc, en refermant cet ouvrage, qu’une seule envie : lire la suite, et la lire vite. Et ce d’autant plus que la dernière phrase du roman est venue nous stupéfier, rebattant les cartes d’une manière radicale et promettant de grandes choses pour la fin. Ce retournement final est d’ailleurs un des plus beau « cliff hanger » qu’il m’ait été donné de voir depuis longtemps !

Note finale :

08/10

Ils en parlent aussi :

Chez Craklou

Mes livres de chevet

Tenseki

Carnet de lecture de Iani

Publicités

Une réflexion sur “Roger Zelazny – La main d’Oberon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s