Paul Kearney – Corvus

CorvusAuteur :
Paul Kearney

Titre :
Corvus

2010, 498 pages

Cycle :

Les Machts (vol. 2)

L’histoire en bref :

Rictus, le vieux Mercenaire Macht, rentre chez lui après une longue campagne. Voilà longtemps qu’il l’attend, ce repos auprès de sa femme et de ses enfants. Il ne sait pas de quoi l’année prochaine sera faite, s’il ira combattre contre Corvus, le jeune roi descendu du nord. Il pense à la retraite.
Corvus, lui, pense à Rictus. Il connait la légende de celui qui a ramené les 10 000 mercenaires Macht encerclés au coeur de l’Empire asurian. Il connait l’histoire de celui qui a su transformer la défaite en triomphe. Il veut que le porte-fléau, détenteur de l’une des rares armures magiques dispensées aux Macht par les Dieux, soit à ses côtés pour unifier les peuples Macht.
Jeune, innovant, énergique, organisé, troublé par le secret de ses origines, Corvus espère obtenir l’aide de Corvus pour que les cités cèdent sans combats et que, lorsque la force s’avèrera nécessaire, le régiment mercenaire des Têtes de Chiens puisse être le coeur de ses forces.
D’autres, eux, ne laisseront pas Corvus s’engager ainsi auprès de celui qu’ils ne voient que comme un tyran, et ils sont prêts à tout pour convaincre le mercenaire.
Au coeur de l’horreur de la guerre, certaines exactions sont plus personelles que d’autres…

L’avis d’Eumène :

Voilà le deuxième volume d’une série qui doit être distinguée comme une des contributions les plus originales de ces dernières années. Le premier volume « 10 000 au coeur de l’Empire » était trop proche du modèle de Xénophon, mais ce volume sait mieux se détacher du modèle antique.
Avec un Corvus qui ressemble plus à Alexandre le Grand qu’à Philippe II de Macédoine, avec des batailles qui sont différentes de celles menées par ces rois et qui ne sont donc pas une nouvelle redite de batailles connues, Kearney parviens à créer un univers qui prend son envol, son autonomie. Et cela est bien.
Par ailleurs il est à noter que l’auteur a su mieux distiller la progression de ses personnages, à la fois leurs évolutions que la révélation de leur passé et de leurs ambitions, surtout en ce qui concerne Corvus.
Si tout n’est pas forcément parfait, l’ensemble est toutefois assez bien équilibré que pour mériter une note bien supérieure à celle attribuée à son prédécesseur. Bref, lecture recommandée !

Note finale :

8/10

Ils en parlent aussi :

Les lectures de Mylène

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s