Kevin J. Anderson – Captain Nemo, The Fantastic Adventures of a Dark Genius

Captain Nemo- The Fantastic Adventures of a Dark GeniusAuteur :

Anderson, Kevin J.

Titre :

Captain Nemo, The Fantastic Adventures of a Dark Genius

2011 (2002), 462 pages

Cycle :

/

L’histoire en bref :

Le jeune Jules Vernes et son ami le jeune Nemo, fils d’un ouvrier des chantiers navals nantais, partagent leurs rêves et en ont accomplis certains, comme l’invention d’un système pour marcher sous l’eau.
Mais la mort soudaine du père de Nemo va les séparer, le jeune homme devant embarquer sur le navire du capitaine Grant en route pour les mers du sud.
Jules Verne, lui, doit rester en France et suivre les vœux de son père en entamant des études juridiques.
Alors que son ami est attaqué par des pirates, perdu sur une île isolée, attaqué par des dinosaures et forcé de traverser le centre de la terre, Jules Vernes découvre Paris troublée par la révolution de 1848.
Revenant toutefois en France, Nemo retrouve son ami et deviens un ingénieur respecté, engagé volontaire en Crimée où il est enlevé par Robur le conquérant, un potentat turc fou cherchant un moyen de contrer la construction du canal de Suez.
Alors que Nemo est contraint de construire un sous-marin, Jules Vernes devient progressivement un père de famille respectable et un auteur connu.
Les deux amis ne le savent pas encore, mais ils se retrouveront une dernière fois en pleine guerre de 1870, pour un au revoir définitif…

L’avis d’Eumène :

Tout le monde le sait, Jules Vernes a inventé ses histoires. Ou bien non ? C’est là le postulat de ce roman qui nous explique comment Verne n’aurait été que le narrateur talentueux des aventures d’un survivant et ingénieur de génie, Nemo.
Malheureusement l’auteur n’est pas convaincant, son histoire manquant d’énergie et même, dans une certaine mesure, de cohérence.
Sa version de la vie de Jules Vernes diverge en outre par divers points de sa biographie officielle, réduisant le français à un personnage timide et manquant d’ambition autre que littéraire.
Par ailleurs la mise en scène d’un laborieux triangle amoureux contrarié ne fait qu’accroître la liste des défauts du livre, au point que l’on sera presque soulagé de tourner la dernière page de ce livre.

Note finale :

4/10

Ils en parlent aussi :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s