Emmanuelle Nuncq – Impressionisme

palimpsestes-tome-1-impressionnisme-644221Auteur :

Nuncq, Emmanuelle

Titre :

Impressionnisme

Cycle :

Palimpseste (vol. 1)

L’histoire en bref :

 

La découverte à Delphes de la statue de la Pythie est une grande gloire pour la France et le professeur Homolle se fait une joie de la ramener au Louvre, dont elle sera indubitablement la nouvelle pièce majeure.

Mais bientôt le gardien Samuel et la visiteuse Clara, étudiante en arts, vont découvrir qu’il se produit de drôles de chose aux alentours de la statue… Pris par les événements, les deux jeunes gens vont être rapprochés par la statue tandis que le Louvre et Paris sombrent progressivement dans une folie qui saisit jusqu’au plus hautes sphères de l’Etat…

L’avis d’Eumène :

Acquisition faite lors de la récente foire du livre de Bruxelles après que l’auteure m’en ait vanté les mérites, ce roman se lit facilement et présente quelques idées intéressantes. Cependant je ne suis pas certain d’être vraiment le public ciblé par Emmanuelle Nuncq, ce qui fait que je ressort de cette lecture avec un avis en demi-teinte.

Si le fil narratif principal est sympathique et peut être associé à l’esprit d’une aventure d’Adèle Blanc-Sec, avec une ambiance fin 19ème version fiction non steampunk assez bien rendue, la place trop importante de l’histoire d’amour entre Samuel et Clara m’a repoussé. Non seulement elle occupe une place non négligeable dans le texte, mais en plus n’est-elle pas vraiment crédible dans la façon dont elle est présentée.

Par ailleurs cet amour est aussi symptomatique de l’autre grand défaut du récit : son caractère par trop brouillon. Car c’est bien connu, qui trop embrasse mal étreint et l’auteure embrasse ici trop de thèmes sans rien en faire… Ainsi le bisexualisme de Clara ne sert à rien dans l’avancement du récit et ne vient porter aucun message, la dépression de Paul ne sert aucun propos, les scènes historiques viennent simplement comme des tâches sur une toile plus large sans parvenir à l’illuminer d’une lumière impressionniste, …

Bref beaucoup d’éléments qui viennent un peu troubler la lecture, font se demander où veut en arriver l’auteure et donnent l’impression que le travail de l’éditeur n’a pas été suffisant pour canaliser sa passion et peaufiner l’oeuvre, pour lui donner de la profondeur. Cela est dommage, surtout pour un auteur qui a déjà plusieurs romans publiés à son actif.

Au final je donne une note positive grâce aux bonnes idées et au fait que le livre parle de l’Antiquité, mais je ne suis pas certain de lire la suite.

Note finale :

07/10

Ils en parlent aussi :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s