Anne Rice – Of Love and Evil

Auteur :

Anne Rice

Titre :

Of Love and Evil (L’Epreuve de l’Ange)

2010, 192 pages

Cycle :

Songs of the Seraphim (vol. 2) (Les chansons du Séraphin)

L’histoire en bref :

On retrouve dans ce second volume le tueur Lucky the Fox, également connu de quelques individus sous le nom de Toby O’Dare. Un homme en pleine rédemption, agent d’un séraphin qui lui a demandé de l’aider à répondre aux prières adressées à Dieu.

Après une première mission dans une Angleterre médiévale au service d’une famille juive, Toby a appris de son gardien qu’il était père d’un jeune enfant élevé par son amour d’adolescence. Les retrouvailles avec cette bien-aimée qu’il pensait perdue à jamais et ce fils dont il ignorait l’existence seront pour lui cause d’un grand trouble.

Tourmenté par la crainte que son passé violent puisse ressurgir, il accepte une nouvelle mission de son protecteur qui va décider de l’envoyer à Rome en pleine Renaissance. Pourra-t-il faire face à ses responsabilités et aux tentations de l’époque ?

L’avis d’Eumène :

La structure du récit est plus balancée que dans le premier roman, mais l’ouvrage est aussi beaucoup plus court. On y apprends moins sur les personnages que dans le premier volume de la série, et l’intrigue ressemble plus à une version allongée de la seconde partie de « Angel Time » avec quelques nouveaux éléments qui le rapprochent un peu de « Memnoch the Devil » par certaines des thématiques abordées.

On retrouve la plume d’Anne Rice et ses thèmes de prédilection, mais l’ensemble ne prend pas, la magie ne fait pas effet, et au final l’ouvrage est une petite déception : rien de mauvais, rien de vraiment bon non plus.

Note finale :

6/10

Anne Rice – Angel Time

Auteur :

Anne Rice

Titre :

Angel Time (L’heure de l’ange)

2009, 288 pages
Cycle :

Songs of the Seraphim (vol. 1) (Les chansons du Séraphin)

L’histoire en bref :

Un tueur à gage face à une mission qu’il n’a pas envie d’accomplir. Un tueur à gage face à ses actes. Un tueur à gage face à sa conscience. Tel est Lucky the Fox, Chanceux le Renard. Maître du déguisement, tueur hors pair jamais identifié par la police, il est une légende pour les forces de police. Ne travaillant que pour un seul employeur, il fuit la réalité de sa condition dans la musique et la lecture.
Mais contrairement à ce qu’il pensait il n’est pas seul. Depuis toujours le suit un séraphin, protecteur à la recherche d’un agent pour ses interventions terrestres. Lucky trouvera-t-il en lui la force d’accepter cette rédemption qui lui est ainsi offerte ?

L’avis d’Eumène :

Ce roman est composé de trois parties d’inégale longueur et d’inégale qualité. Nous y faisons d’abord la découverte d’un personnage mystérieux, bel homme tourmenté par son métier et ses instructions qui doit faire face à une révélation qui viens changer sa vie.
Dans un second temps nous y découvrons le passé de cet homme, tel que raconté par un individu omniscient, observateur attentif de notre héros depuis sa naissance.
Enfin une troisième partie viens, dans laquelle l’homme accomplis la mission qui lui a été donnée par le séraphin, une mission qui se déroule dans le passé et le confronte tant à la noirceur de l’homme qu’à ses propres démons.
Au final une œuvre certes magnifiquement rédigée mais dont le fond, qui n’est pas sans rappeler « Memnoch the devil », s’avère à la fois creux et déjà lu. Une déception donc pour ce retour au pur roman de Anne Rice, sans doute trop marquée par son retour à la Foi à mon goût.

Note finale :

7/10